radio en ligne expatrié podcast

Voyou – L’hiver

« L’hiver » : https://voyou.lnk.to/Lhiver
Voyou en concert : https://tix.to/Voyou
1er single de l’album « Les Royaumes Minuscules », sortie le 24 février !

S’abonner à la chaîne de Voyou : Https://Www.Youtube.Com/Channel/Ucy8u…

Suivre Voyou :

Instagram : https://www.instagram.com/voyovoyou/
Twitter : https://twitter.com/voyovoyou
Tiktok : https://www.tiktok.com/@voyovoyou
Facebook : https://www.facebook.com/voyoumusique
________________________________________________________________________________

Production : Mandibule & Le Labo
Producteur : Ludovic De Sousa
Directeur De Production : Théo Mariaggi
Assistant De Production : Tristan Seguin

Réalisateur : Valentin Pitarch
1ere Assistante Réalisateur : Salomé Starcelli
Chef Opérateur : Jules Le Masson Fletcher
1er Assistant Caméra : Carmen Bamba
2nd Assistant Caméra : Chloé Mesbah
Chef Electricien : Arnaud Lefbvre
Electriciens : Adrien Demarest & Robyn Dupuis Da Silva
Chef Machiniste : Diego Lauvergne
Chef Décoratrice : Alice Morand
Assistants Décorateurs : Gaëtan Raggi & Tony Ramos
Stagiaires Décoration : Lucie Cadic, Martin Garebadian Et Emma Auberger
Renfort Décoration : Cherif
Superviseur Fx : Antoine Person
Styliste : Jeanne Lagaüzère
Make Up Artist : Sainte Marie Juanna & Marine Gamain
Photographe Plateau : Franki-Joé
Making Of : Manou Milon
Montage & Vfx : Valentin Pitarch
3d : Antoine Person
Etalonnage : Florian Martiny (Keepgrading)
Régisseur Général : Brice Boscher (Nice Prod)
Chorégraphe : Lola Rudrauf
Danseurs :
Lola Rudrauf
Sakiko Oishi
Nadir Benlala-Fontaine
Clément Carre
Journaliste :
Christine Gautier

Remerciements
Loise Alline
Tamaya Sapey Triomphe
Ibrahim Doumbia
Jordi Bucher
Hatim El-Mouddakhir
Dimitrije Todorovic
Panavison
Eye Lite & Studio Lite
Nice Prod
Panastore

________________________________________________________________________________

Paroles :

Etait-ce l’hiver
Qui coulait de ses yeux
Ce salaud d’hiver
Il éteignait le feu
Qui courait hier encore
Dans ce corps soudain là figé
En bloc de pierre
Tu passais des heures avant
Entre les marronniers
À compter les boutons d’or
À jouer sans arrêt
Quand d’un coup de vent de terre
Augure d’hiver
Tu t’es recroquevillé
En bloc de pierre

Et ce quelque chose dans l’air
Qui fleurait la fin des beaux jours
Ce je n’sais quoi dans l’atmosphère
Te faisait mal comme un amour
Qu’on voit s’éloigner sans rien dire
Et tu restais sans rien dire
À fixer le néant
Comme un aimant

C’était pas des journées joyeuses
Et c’était pas fait pour aller mieux
Toi t’étais pas encore amoureuse
Mais déjà l’air égarée
Tu regardais passer les heures
Assise au fond du canapé
Rideaux tirés
Que rien ne t’atteigne
Pas même les jours heureux

C’est vrai que la mer
Est froide et silencieuse
Que rien ne rayonne
Plus sous ton ciel pluvieux
Mais dans les chaumières
Quand la nuit tombe
Et que s’allument les cheminées
Les cœurs s’éclairent
On passait des heures ensemble
À s’amuser de peu
À crier à ta fenêtre
De prendre part à nos jeux
Mais maintenant que la pire des peurs
T’a prise de court
Comment te dire
Que chaque jour qui passe
Est une aubaine à qui le veut

C’était pas des journées joyeuses
Et c’était pas fait pour aller mieux
Toi t’étais pas encore amoureuse
Mais déjà l’air égarée
Tu regardais passer les heures
Assise au fond du canapé
Rideaux tirés
Que rien ne t’atteigne
Pas même les jours heureux

Et ce quelque chose dans l’air
Qui fleurait la fin des beaux jours
Ce je n’sais quoi dans l’atmosphère
Te faisait mal comme un amour
Qu’on voit s’éloigner sans rien dire
Et tu restais sans rien dire
À fixer le néant
Comme un aimant

Mais ça viendra les journées joyeuses
On fera tout pour t’y emmener
Toi tu tomb’ras enfin amoureuse
T’en as d’ja l’air égaré
Et tu verras plus passer les heures
À t’évader vent dans le dos
Cheveux lâchés
Que rien ne t’atteigne
Pas même les jours pluvieux

9 views

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *