radio en ligne expatrié podcast

Benjamin Biolay – Les joues roses (images volées – balances au Jardin d’acclimatation, Paris)

« Les joues roses »

Nouveau titre disponible, extrait de l’album « Saint-Clair », ici en précommande : https://biolay.lnk.to/saintclair   

Instagram : https://www.instagram.com/benjamin_bi… 

Facebook : https://www.facebook.com/benjaminbiol…   

// Crédits audio

Écrit, composé, arrangé par Benjamin Biolay

Réalisé par Benjamin Biolay et Pierre Jaconelli

Editions : Bambi Rose

Enregistré par Marc Portheau assisté de Thomas Bonnin et Guillaume Panloup au Studio de la Seine, Paris 

& Erwin Autrique assisté de Rafe Wendelken-Dickson au Studio ICP, Bruxelles

Mixé par Pierrick Devin au Good Boy Studio

Masterisé par Alex Gopher au studio Translab

// Crédits video

Mise en images : Flo Pernet

Makeup : Gloria Abbondanza

Avec : Benjamin Biolay, Johan Dalgaard, Pierre Jaconelli, Philippe Entressangle, Philippe Almosnino

// Paroles

Ta gueule d’amour

Ton corps de sainte

Ta voix mi-basse

Ta peau de velours

Tes pauvres joints

Que tu tasses et retasses

Tes phrases, tes gestes

Tes quelques vices

Et ton audace

Ta force vive

Tes convictions

Ta grande classe

S’il n’en restait qu’une

Ce serait toi, si j’ose

J’ai le corps qui fume

Toi, les joues roses

Puis les marées basses

Nous mènent aux roches

Une main dans la tienne

L’autre dans ta poche

S’il n’en restait qu’une

Les soirs de chagrin

Je voudrais m’éteindre

En baisant ta main

Quand l’un se prélasse

L’autre se propose

On n’a jamais temps

De faire une pause

Ce qu’on fait vous dire

Je n’ose

Et j’aime, j’aime, j’aime

Ses joues roses

Ton regard vague

Tes jolis seins

Et tes scandales

Ça te va trop bien

Quand tu ne portes rien

Que tes sandales

Tes cuisses lisses

Qui mènent aux forêts

De tes jambes

Je suis ta pute

Je suis ton cercle

Je suis ton gang

S’il n’en restait qu’une

Ce serait toi, si j’ose

J’ai le corps qui fume

Toi, les joues roses

Puis les marées basses

Nous mènent aux roches

Une main dans la tienne

L’autre dans ta poche

S’il n’en restait qu’une

Les soirs de chagrin

Je voudrais m’éteindre

En baisant ta main

Quand l’un se prélasse

L’autre se propose

On n’a jamais temps

De faire une pause

Ce qu’on fait vous dire

Je n’ose

J’aime, j’aime, j’aime

Ses joues roses

S’il n’en restait qu’une

Ce serait toi, si j’ose

J’ai le corps qui fume

Toi, les joues roses

Puis les marées basses

Nous mènent aux roches

Une main dans la tienne

L’autre dans ta poche

Puis les marées basses

Nous mènent aux roches

Une main dans la tienne

L’autre dans ta poche

Tu es unique

Tu es magique

Tu as l’air d’un chef d’oeuvre

Tes fous rires

Tes silences

Tout chez toi m’émeut

Tu es lunaire

Tu es solaire

Tu as l’air d’un miracle

Quand tu portes

À l’envers

Ton collier de nacre

1 views

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *